Accueil / L’incurie

L’incurie

Qu’est ce que l’incurie ?

cas d'incurieL’incurie peut être définie comme un manque d’hygiène et de soin de soi-même. La personne atteinte de ce syndrome est totalement indifférente aux conséquences de son comportement. L’incurie apparaît fréquemment chez les personnes atteintes de psychose, de graves dépressions ou de démences également. Cette définition est celle inscrite dans les manuels médicaux mais en vérité, l’incurie est une pathologie plus ou moins grave en fonction de différents éléments à prendre en compte. Il ne faut pas surtout assimiler l’incurie au fait de négliger partiellement son hygiène ou de vivre dans un logement plus ou moins sale car l’incurie va bien plus loin que cela.

Les personnes atteintes d’incurie sont totalement conscientes de leur état mais ne font rien pour le changer. Lorsque l’incurie fait son apparition, il est fréquent que la personne en question s’isole et casse ses liens sociaux. Il faut donc faire très attention à l’incurie car elle peut amener le patient à entrer en phase de psychose, sans forcément s’en apercevoir. Au contraire, les personnes souffrant d’incurie peuvent également être des personnes atteintes du syndrome de Diogène et il se révèle alors plus compliqué à le diagnostiquer.

L’incurie dans un logement

L’incurie dans un logement peut se traduire par une grande accumulation d’objets de diverses sortes et un encombrement du logement. La personne en question agit de façon à ce qu’elle laisse tomber toutes les choses du quotidien et ne s’occupe plus de rien. L’incurie dans le logement est l’une des formes les plus fréquentes mais les plus difficiles à traiter de l’incurie. Le logement est alors occupé de façon inadapté avec la présence d’une insalubrité morbide. La présence d’animaux peut également entrer en compte et un très grand manque d’hygiène corporelle.


L’incurie dans le logement est une grande négligence de son environnement, qui peut parfois choquer d’un point de vue extérieur. Cette forme d’incurie inclut la négligence des nuisances et des accidents domestiques, du mobilier avec fréquemment des objets cassés ou inutilisables, un inconfort des lieux ou/et une accumulation d’objets (syllogomanie) rendant impossible la circulation dans l’habitation. Ce cas peut alors également être assimilé au syndrome de Diogène.

Incurie dans un logement

L’incurie dans le logement peut également être assimilée au fait que la personne ne s’occupe plus de tout ce qui la concerne. Finalement, c’est une manière de s’abandonner soi-même et d’abandonner tous les soins portés à soi.

Quelles sont les conséquences ?

L’accumulation d’objets dans le logement également appelée syllogomanie, peut entraîner des odeurs et la présence de nuisibles mais également des risques d’infections pour la personne vivant dans cet endroit. La négligence de certains appareils ainsi que de l’entretien des appareils électroménagers peut entraîner des risques d’incendies. Le manque d’hygiène personnelle qui accompagne généralement l’incurie du logement peut avoir de graves répercussions sur la santé de la personne en question. Des infections peuvent apparaître mais en s’isolant de cette manière de toute vie sociale, d’autres syndromes peuvent apparaître tels que la dépression etc.

Les personnes en situation d’incurie n’ont plus aucune notion du temps. Cette installation progressive dans cette situation fait qu’ils ne savent même plus quand cela a commencé. Certains scientifiques affirment cependant que l’incurie est déclenchée par un événement marquant dans la vie de la personne. Finalement, on peut dire que l’incurie est le symptôme d’un handicap psychique.

Comment traiter et accompagner un cas d’incurie ?

Tout d’abord, ne pensez surtout pas forcer un patient victime d’incurie à vouloir se laver. En effet, aucune réponse ne sera apportée à ses difficultés psychiques.

Il est important de signaler ce cas d’incurie. Généralement, ce signalement est fait lorsque l’encombrement du logement est déjà à un stade très avancé. Il est ensuite essentiel d’organiser une visite à domicile d’un psychiatre accompagné par un proche de la personne en question, si possible. Le maire peut se charger du déblaiement, du nettoyage, de la désinfection et de la dératisation d’un logement si nécessaire. Concernant la personne victime d’incurie, il est important qu’elle accepte de se faire hospitaliser afin de trouver la source du problème et d’où provient cette incurie. Si des animaux sont présents dans le logement, ils seront pris en charge durant toute l’hospitalisation. La personne pourra bien évidemment retourner chez elle en fonction des résultats aux examens mais devra être suivi par une organisation spécialisée. En effet, la moindre rechute en incurie peut être très rapide et l’encombrement peut se faire à nouveau très rapidement également.devis gratuit

Pour résumer, l’incurie touche beaucoup de personnes en France mais n’est pas assez connue. C’est une véritable maladie qui peut en cacher une autre comme le syndrome de Diogène. Il est important de se faire diagnostiquer rapidement avant de vivre dans un environnement insalubre et dangereux pour la santé. Cela pourrait en effet avoir de graves conséquences psychiquement et physiquement aussi.
Vous avez besoin de l’aide d’un professionnel pour le nettoyage d’un logement après un cas d’incurie ?

 


Top
1e340f13b6a778c288d0881a50fc804400000000000000000000000000